WWWeird : Initiation Java #3


Quatuor en quintette

 

 

Laurent Vercambre, violon

Jean-Claude Camors, violon

Pierre Ganem, alto

Jean-Yves Lacombe, violoncelle

et

Alain Sachs, metteur en scène

Dominique Dumond, producteur

Pierre-Fgrançois Descroix, ingénieur du son

Philippe Quillet, lumière

Dominique Peurois, régisseur-lumière

Denis Richard, chef de plateau

Pascale Bordet, costumière

L'histoire d'un accord : le Quatuor

Au début, il y avait La Confrérie des Fous, une équipe d'une douzaine de personnes, issue du mouvement folk et qui projetait d'embrasser à la fois tous les arts du spectacle : musique, chant, théâtre, humour… Handicapée par l'énormité de ses ambitions artistiques, la Confrérie a disparu après avoir enregistré un disque jazzy et avoir donné naissance à un quatuor à cordes, appelé en toute simplicité Quatuor.

En 1980, l'ensemble fait ses premiers pas et sa première tournée en Bretagne. En décembre de la même année, le Quatuor débute à Paris à la Vieille Grille. Suivent des émissions télévisées en France, en Belgique et en Suisse, un 45 tours (Scoubidou) et le prix René Praile 1982 du meilleur spectacle. Le groupe remporte un véritable triomphe lors du festival off à Avignon, puis au théâtre du Forum des Halles à Paris.

Dans les années 1980, le Quatuor effectue régulièrement des tournées en Europe et au Canada (Montréal en 1984) avec son spectacle " De Vivaldi au Rock and Roll ", puis de " Buxtehude à Stockhausen ", affirmant son credo artistique : divertir en musique.

En 1987 naît un nouveau spectacle " Violons dingues " qui remporte un franc succès au Théâtre Tristan Bernard comme à la télévision. Reconnu même dans le milieu de la musique classique, cet ensemble unique dans son genre parcourt dans les années 1990 toute l'Europe jusqu'à Vienne et se voit invité aux grands festivals comme Aix-en-Provence, Saint-Céré, Cambridge… Les musiciens jouent à Bruxelles et à Hong Kong, participent aux fêtes du bicentenaire de la Révolution Française en 1789, en collaborant avec Maurice Béjart…

Au cours des premières dix années de l'existence du Quatuor, celui-ci a donné plus de 1000 représentations. L'année 1993 marquera une nouvelle série de succès pour leur nouveau spectacle, à Rome, puis à Paris. Nominé aux Victoires de la musique, le Quatuor remporte en 1994 le Molière du meilleur spectacle musical.

En 1996, le Quatuor propose un nouveau spectacle intitulé " Il pleut des cordes " et sort un disque regroupant les meilleurs moments de leurs shows. " Le spectacle renouvelé du Quatuor est toujours hilarant et iconoclaste, mais encore plus musical et maîtrisé (la spontanéité n'exclut pas le raffinement, ni l'humour l'intériorité, et le Quatuor s'y révèle aussi créatif que récréatif ; quant à la musique, qu'elle soit de chambre ou à dormir debout, d'outre Atlantique ou d'outre-tombe, décontractée, déstabilisée, par ces instrumentistes chanteurs facétieux et pourtant rigoureux, elle a le dernier mot… et en plus toujours le mot pour rire. " (Jean-Claude Hemmerlin).

Le spectacle Il pleut des cordes a triomphé de 1996 à 1998 au théâtre du Palais Royal, a été récompensé par une Victoire de la musique et un Molière de meilleur spectacle musical avant de séduire New York, Montréal, Cologne, Hambourg et Tokyo… Il a été repris au Châtelet à la fin de l'année 2000. Une nouvelle production du Quatuor est prévu pour 2001.

.

SOMMAIRE